Cuba – Sunset à La Havane

Nos deux premières journées à Cuba se sont passées sous la chaleur écrasante de La Havane, à se balader dans les rues, à découvrir les habitudes des Cubains, à écouter les sons qui s’échappent de partout, des maisons, des rues, des restaurants…

Le premier jour, vers 14h, un orage nous est tombé dessus, nous obligeant à rentrer plus tôt que prévu et nous n’avons pas pu profiter de notre première soirée à La Havane. Le second soir nous étions donc déterminés à en apprécier chaque minute.

Après nous être reposés à la clim quelques heures l’après-midi, nous sommes donc ressortis nous promener en fin de journée. Le soleil beaucoup plus bas dans le ciel cubain, se cachait doucement derrière les immeubles et nous laissait beaucoup plus d’ombre. La lumière était dorée et les rues colorées se teintaient de tons orangés. Bref tout était photogénique.

Et puis nous arrivons sur cette place plus ou moins centrale de La Havane, le Parque Central, longé par le Paseo de Martí. C’est un petit parc avec de hauts palmiers qui l’entourent et d’encore plus hauts hôtels tout autour. Au sud de la place, se trouve le Capitolio, ancien siège gouvernemental et copie conforme du Capitole de Washington DC ; à l’ouest de la place, se situe le majestueux Gran Teatro de la Habana et partout des vieilles voitures garées et leurs chauffeurs qui attendent les touristes pour un tour en “taxi”. Tous les hôtels de cette place sont plus ou moins luxueux, leurs façades sont impressionnantes et les intérieurs, bien qu’un peu rétro, restent fastueux. Il y en a un en particulier qui dénote par son aspect moderne, le Gran Hotel Manzana Kempinski. Et quand on lève les yeux un peu plus haut que d’habitude, on aperçoit sur le toit une terrasse.

Voilà deux jours qu’on est arrivés à La Havane, depuis nous n’avons pas eu plus que quelques gouttes d’eau dans la douche et beaucoup de chaleur, alors on se dit que quelques instants luxueux ne nous feront pas de mal avant de continuer notre périple vers la campagne de Cuba où la qualité des infrastructures sera peut être pire que dans la capitale.

Au septième étage, les portes de l’ascenseur s’ouvrent sur une piscine sur le toit, une terrasse très moderne qui semble surplomber La Havane entièrement et une vue imprenable sur la ville au soleil couchant. On s’installe et on commande un mojito, à 6 CUC (5€) ce qui est très cher pour Cuba mais on se dit que pour une vue similaire à Paris on aurait payé le triple et puis ce fut sûrement le meilleur mojito du voyage alors ça valait le coup.

On sirote ainsi notre mojito en regardant le soleil se coucher derrière les bâtiments et au loin sur la mer. Ce lieu est une parenthèse enchantée et un peu étrange, un souvenir tendre mais un peu amer. D’en haut, sur cette terrasse, le contraste est encore plus frappant entre les riches complexes hôteliers et les quartiers populaires où nous logeons. Comment peut-il y avoir autant de différences en si peu de distance ?

Une fois le soleil couché, nous redescendons de notre “tour d’argent” et nous continuons à nous balader au milieu des Cubains. Nous finissons la soirée dans un petit restaurant à une rue de notre casa particular : les crevettes et le poulet à l’orange y sont délicieux ; puis nous rentrons nous coucher.

Demain, nous partons, direction Viñales !

Conseils voyage

Gran Hotel Manzana Kempinski La Habana – Bar Rooftop
La Havane 10200, Cuba

Castas&Tal – Restaurant
#51 Calle Galiano, esquina San Lâzaro
La Havane, Cuba